Article du Républicain Lorrain du 22 février 2014

Publié le

Article du Républicain Lorrain du 22 février 2014
Le président du festival de musique de Fénétrange se lance dans l’aventure des municipales. Il dirige une équipe de coalition et de qualités complémentaires. Un défi pour tenter de redorer le blason terni du village médiéval.

Il a pris le temps de la réflexion. Déjà sollicité à plusieurs reprises pour intégrer une liste lors des dernières campagnes municipales, Benoît Piatkowski a attendu d’avoir 48 ans pour se lancer dans l’aventure électorale.

Pas n’importe comment. Il dirige sa propre équipe. « Je pensais que mon rôle ne pouvait être qu’associatif , indique-t-il. J’ai toujours eu une culture associative, et avec le festival de musique et les 3SP, je pouvais apporter ma pierre à l’édifice. »

Mais pour apporter une pierre plus grosse, il fallait un autre engagement. « Je me suis rendu compte que si on veut faire avancer les choses, il faut un mandat. » Et Fénétrange a bien besoin qu’on y fasse avancer les choses.

« Nous connaissons exactement la situation actuelle de Fénétrange, et nous allons la prendre telle qu’elle est, sans chercher les responsables, assure la tête de liste. Les problématiques sont très anciennes. Mais nous voulons un engagement constructif. On doit être ambitieux si on veut s’en sortir. »

Pour faire face aux défis qui s’annoncent pour la future équipe municipale, le président du festival de musique de Fénétrange mise sur les habitants. « On peut faire beaucoup, même si on n’a pas beaucoup d’argent. Fénétrange a une grande richesse : son potentiel humain. Il y a beaucoup de passionnés prêts à se retrousser les manches pour avancer. »

Mais avant tout, un préalable s’impose, dans un village où les tensions et les polémiques font partie des habitudes.

« Il est nécessaire d’apaiser les esprits. Le premier défi à relever est celui du rassemblement », insiste le candidat. Pour y arriver, Benoît Piatkowski a monté sa liste pour permettre à toutes les idées de s’exprimer.

« C’est une candidature collective, avec une équipe de coalition. C’est une liste avec des anciens avec de l’expérience et des jeunes avec de l’envie. C’est une équipe homogène autour d’idées communes, afin de rendre la gestion facile et transparente. »

Les réunions se multiplient, pour rechercher des compromis et être efficaces immédiatement. « Notre programme est déjà très abouti, avec une vision précise de la situation actuelle de la commune, signale Benoît Piatkowski. Deux axes de travail seront privilégiés. D’abord la ville et ses habitants, avec l’amélioration des voiries, de l’assainissement, l’achèvement des projets en cours comme le pensionnat et le dojo. Puis l’étude des capacités financières. Il faut aussi s’ouvrir vers les autres, notamment pour mener les grands projets qu’attendent les Fénétrangeois. Les atouts de Fénétrange sont énormes. Il faut toujours être à la recherche de qualité et d’excellence. Ce n’est pas un défaut. »

« Il est nécessaire d’apaiser les esprits. Le premier défi à relever est celui du rassemblement »

Article du Républicain Lorrain publié le 22 février 2014.

Article du Républicain Lorrain publié le 22 février 2014.

Commenter cet article