Les Bâtiments Communaux

Publié le

Les bâtiments communaux
Benoît Piatkowski et Pascal Dastillung

Fénétrange possède de nombreux bâtiments (notamment l’ancienne gendarmerie-tribunal cantonal, presbytères, hospices, mairie, etc..) sources de charges considérables pour son budget limité.

Il a souvent été question par le passé de savoir s’il était optimal de les conserver ou de les vendre.

A priori il est toujours séduisant de vendre, pour dégager un autofinancement propice à la réalisation d’autres projets.

En cette période où le marché de l’immobilier est effondré, il nous semble au contraire plus intéressant de conserver autant que possible notre patrimoine, voire de le bonifier pour en tirer des revenus.

Par ailleurs, la commune bénéficie de trois ouvriers qualifiés, pouvant réhabiliter des logements ainsi que des espaces à louer, à un coût très intéressant.

Les revenus seront d’autant plus précieux, que notre forêt entre dans une période de faible exploitation pour plusieurs années.

Plus que de la rénovation de bâtiments, il s’agit donc de se soucier de l’équilibre global d’une ville, pensé à moyen et à long terme.

Nous proposons d’étoffer l’offre locative en logements (accueil de nouvelles familles et d’enfants) mais également et surtout de favoriser l’implantation de bureaux voire de services sociaux ou médico-sociaux (dans le cadre de la nouvelle communauté de communes, plateforme type CMP, MAM, etc,…).

Enfin nous étudierons la possibilité d’offrir des logements accessibles à des personnes âgées ou à mobilité réduite, au sein des l’ensemble des immeubles disponible sur le territoire communal.

Avec un souci particulier concernant l’isolation des espaces rénovés (bâtiments basse consommation), nous participerons à la préservation de notre environnement, tout en proposant des plateaux attractifs car peu consommateurs d’énergie.

Nous appliquerons ce traitement à tous nos bâtiments, en valorisant leur loyer et en finançant les travaux par les économies d’énergie réalisées.

Nous contribuerons ainsi à la préservation du patrimoine de Fénétrange et à la valorisation de notre cité.

Les presbytères

Jean-Marie Fisher et Benoît Piatkowski

Les presbytères catholique et protestant sont aujourd’hui inhabités : ne répondant plus aux normes de confort, ils sont une charge importante pour la commune.

Le presbytère catholique est vide depuis le départ du conservatoire des espaces naturels, alors que le presbytère protestant n’a plus de pasteur (nous savons qu’en l’état actuel son chauffage est d’environ 6000 euros annuel, que sa rénovation coûterait au minimum 80000 euros et qu’il n’y a pas de possibilité d’accès handicapé).

Le presbytère catholique coûte environ 3000 euros à la commune chaque année, pour son maintien hors gel et les différents frais.

Un dialogue sera engagé avec les autorités compétentes, pour savoir s’il est possible de redynamiser la vie cultuelle de notre cité.

Il serait rationnel de pouvoir envisager une structure partagée de type œcuménique, mais bien entendu cette option devrait être concertée et actée par l’ensemble des personnes concernées par ce dossier (archiprêtre, pasteur, paroisses et conseils de fabrique).

Le temple protestant

Benoît Piatkowski et Christian Walker

Il a fait l’objet de travaux dans les quinze dernières années : plus récemment la couverture a été révisée, mais sera à rénover totalement à court terme (coût prévisionnel 54000 euros).

Nous ferons l’étude d’un ravalement de façade complet, ainsi que des mesures à prendre pour rendre son parvis plus sécurisant pour les sorties de culte.

La collégiale St Rémy

Benoît Piatkowski

Elle est l’un des éléments remarquables de notre patrimoine et a fait, par le passé, beaucoup coulé d’encre.

Sa toiture est en piteux état comme l’indique un dernier rapport de l’architecte de bâtiments de France et n’est actuellement plus étanche.

Le bâtiment se dégrade, la chaudière est à revoir tout comme l’électricité et l’éclairage.

L’orgue classé mériterait un coûteux relevage, tout comme les boiseries attaquées par le vers.

Ce dossier est épineux car coûteux, au minimum un million d’euros. Cela étant son classement permet d’obtenir 80 à 85% de subventions (notamment grâce au pacte 2 du département).

Cela laisserait à la commune en collaboration avec le conseil de fabrique à trouver une somme d’environ 150000 euros.

Nous pourrions envisager plusieurs tranches de travaux en commençant par la toiture, le clocher, pour remettre en fonction l’horloge et les cloches.

Nous engagerons une réflexion d’ampleur sur ce dossier, à la recherche notamment de mécénat, et engagerons les travaux urgents (il est possible dans un premier temps à bas coût des nettoyer les gouttières et les écoulements obstrués pour rétablir provisoirement un assèchement du bâtiment).

Les gîtes ruraux

Nous améliorerons leur confort, notamment acoustique par rapport à la rue.

Les cimetières

Benoît Piatkowski, Jean-Marie Fisher et Christian Walker

Nous prévoyons de finaliser au cimetière catholique le projet de colombarium prévu sous le précédant mandat pour un total de euros.

Nous favoriserons une réalisation en « interne » par les ouvriers communaux, à la recherche d’économies.

Nous étudierons la possibilité d’en faire un ouvrage d’art, notamment en collaborant avec un plasticien.

Nous prévoyons également de sensibiliser les détenteurs de concessions, à la remise en état des monuments et des pierres tombales, le cas échéant.

Nous établirons le contact avec la communauté juive, pour mettre en valeur le cimetière juif, le protéger des arbres qui le menacent.

Nous souhaitons mieux l’intégrer au patrimoine et aux visites guidées de Fénétrange, en journée et en soirée, en compagnie du veilleur de nuit.

Publié dans Notre programme

Commenter cet article